Placés : le coeur à la bonne place

Les comédies fourmillent dans le cinéma français, plus ou moins dispensables, plus ou moins réussies. Les comédies sociales paraissent nettement moins nombreuses. Entendons par là les comédies qui prennent prétexte d’une cause sociale pour la défendre, en n’oubliant pas les notions de divertissement et de spectacle. Placés fait partie de cette catégorie. Bénéficiant d’une excellente distribution (tous les acteurs, quels qu’ils soient, sont extrêmement bien choisis et dirigés) et d’un véritable sens de la mise en scène, Placés est un feel-good movie inattendu, qui ne néglige pas d’authentiques moments d’émotion.

Parce qu’il a oublié sa carte d’identité, Elias ne peut passer les épreuves du concours d’entrée à Sciences Po. À la recherche d’un job en attendant de pouvoir se présenter à nouveau, il devient éducateur dans une Maison d’Enfants à Caractère Social.

Bénéficiant d’une excellente distribution (tous les acteurs, quels qu’ils soient, sont extrêmement bien choisis et dirigés) et d’un véritable sens de la mise en scène, Placés est un feel-good movie inattendu, qui ne néglige pas d’authentiques moments d’émotion.

D’après un épisode autobiographique, Nessim Chikaoui relate une belle expérience de vie en nous plongeant en immersion dans une Maison d’Enfants à Caractère Social, chargée d’accueillir les enfants en rupture de famille et d’institution scolaire. Mine de rien, le film évoque des problèmes prégnants comme le sort d’enfants désaxés, les transfuges de classe à travers l’histoire d’Elias, l’ascenseur social, la prostitution adolescente, etc. Chikaoui aborde ses thèmes sans didactisme, mais de façon incarnée via ses personnages qui, tous attachants, nous intéressent à leur situation. On remarquera par exemple que Elias passera, de manière inverse aux personnages de films de Scorsese, d’une fiancée blonde (Julie) à une brune (Mathilde) qui correspond davantage à son caractère et à son milieu.

Le film repose immensément sur ses comédiens, tous formidables, en particulier un Shain Boumedine qui prouve encore l’étendue de son charisme, en interprétant un personnage intello relativement proche de celui qu’il joue dans Mektoub my love d’Abdellatif Kechiche. On compatit à son désir de vouloir sauver ces enfants et adolescents d’un destin auquel ils sont a priori promis. Il faut noter en particulier l’histoire d’Emma (excellente Lucie Charles-Alfred) qui nous frappera tel un uppercut au coeur, par sa conclusion. En résumé, Placés nous donne l’occasion de découvrir un « feel-good movie », plutôt original, car situé dans un horizon social inattendu, et nous fait vérifier que notre coeur bat toujours à la bonne place.

3.5

RÉALISATEUR :  Nessim Chikaoui 
NATIONALITÉ : française 
AVEC :  Shaïn Boumedine, Julie Depardieu, Philippe Rebbot
GENRE : comédie dramatique 
DURÉE : 1h51 
DISTRIBUTEUR : Le Pacte 
SORTIE LE 12 janvier 2022 

📨 MOVIERAMA DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Retrouvez le meilleur de nos articles : critiques, interview et concours

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Il s'agit d'une newsletter bimensuel, qui respecte votre temps et votre boîte mail.